L’IPSN se lance dans la bataille de l’information !

Chère amie, cher ami,

Ce n’est plus un secret, les conflits d’intérêts dans le monde de la santé sont légions, y compris au plus haut niveau.

La presse officielle vient de “découvrir” qu’il existait un conflit d’intérêt majeur entre Madame Agnès Byzun, Ministre de la Santé et de son mari, Monsieur Yves Levy, directeur de l’INSERM.

Car l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale est sous la tutelle du Ministère de la Santé.

Lorsqu’elle a été nommée ministre, Madame Buzyn avait affirmé que son mari quitterait la direction de l’INSERM un an plus tard. En effet le mandat de Monsieur Levy arrive à son terme le 12 juin 2018.

L’ennui, c’est que, selon le Canard enchaîné, Madame Buzyn a tout fait pour que son mari garde son poste. Elle prône un management familial en somme.

Mais l’État n’est pas une boutique et l’argent qui rémunère ces hauts-fonctionnaires est celui des impôts…

Vous avez dit scandale ?

L’avantage de cette affaire est qu’elle nous permet de prendre la mesure des problèmes de gouvernance, pour ne pas dire de corruption qui règne dans le monde la santé depuis un long moment.

Car cette histoire sort au moment même où l’ancien conseiller du ministre de la Santé, Monsieur Jérôme Cahuzac, a été condamné pour fraude fiscale. Qu’avait-il oublié de déclarer ? Des commissions reçues par l’industrie pharmaceutique avant qu’il n’entre au gouvernement.

Ces dysfonctionnements expliquent pourquoi les scandales sanitaires éclatent régulièrement : Mediator, Depakine, Levothyrox, Distilbène…

Tous ces scandales sont apparus à cause des conflits d’intérêts entre chercheurs, responsables politiques et administratifs, et l’industrie pharmaceutique.

Cette situation dure depuis longtemps. Mais désormais la population sait que les dés sont pipés.

 

Les alertes répétées des chercheurs indépendants

 

Qui nous l’a appris ?

Les lanceurs d’alertes.

Ce sont des scientifiques courageux et droits comme :

  • le Pr Gilles-Eric Séralini sur les OGMs ;
  • le Pr Henri Joyeux sur la mauvaise application de la loi par l’État en matière de vaccination obligatoire. Sa position a été validée par le Conseil d’État ;
  • le Dr Michel de Lorgeril sur l’usage des statines et le scandale du cholestérol alimentaire, innocent dans les maladies cardiaques, comme l’ont confirmé les cardiologues américains ;
  • le Dr Didier Panizza sur le scandale de la Thyroïdine, ou l’interdiction de l’utilisation de la thyroïde naturelle ;
  • le Pr Belpomme sur le danger des ondes électromagnétiques ;
  • le Dr Jean-Pierre Poinsignon sur l’ostéoporose, maladie imaginaire, inventée de toutes pièces par les labos pour vendre des traitements médicaux ;
  • Thierry Souccar, sur la propagande sur le lait ;
  • le Pr Christopher Exley sur les dangers sous-estimés de l’aluminium ;
  • le Pr Romain Gherardi et Yehova Shoenfeld sur l’aluminium vaccinal.

Chacun dans leur domaine, ces scientifiques ont dénoncé des scandales sanitaires que les autorités ont préféré taire ou ignorer.

 

Des chercheurs et des thérapeutes menacés !

 

Pire encore : ces chercheurs indépendants, courageux et rigoureux, ont reçu des menaces d’intérêts économiques qui se sentaient menacés par les vérités qu’ils avaient à dire.

L’IPSN est en contact avec chacun d’eux.

Tous ont eu l’occasion de prendre la parole lors de l’un de nos Congrès internationaux de santé naturelle ou auront l’occasion de le faire très bientôt.

Ces chercheurs ou thérapeutes ont vu le dessous des cartes.

Ils connaissent les rouages de l’État et des grands groupes.

Ils ont vu, dans leur pratique auprès de leurs patients, les ravages de la désinformation.

Ils ont vu à travers les études qu’ils ont menés leurs pires hypothèses confirmées.

Ils ont publié leurs résultats et se sont vus durement attaqués par les lobbies.

  • Le Pr Gilles Eric Séralini a été attaqué par Monsanto et ses sbires. Il a même subi une tentative d’empoisonnement, il y a quelques années à Londres !
  • Le Pr Henri Joyeux a été attaqué et diffamé par le biais d’un blog anonyme dont les journalistes ont repris les propos en cœur. Personne ne sait qui a financé ce blog. En revanche, seule l’industrie pharmaceutique avait intérêt à voir ces argumentaires développés sur l’Internet.
  • Le Dr Michel de Lorgeril a été poursuivi par cinq cardiologues aux nombreux conflits d’intérêts.

Sans parler de nos amis herboristes régulièrement poursuivis, traînés en justice et injustement condamnés.

L’IPSN s’est battu pour eux et continuera à le faire tant qu’ils n’auront pas obtenu leur diplôme. Nous les avons aidés à se réunir, et à créer leur propre rassemblement : le Congrès des herboristes. Nous les avons aidés à créer une Fédération des Écoles (FFEH) et un Syndicat des métiers de l’herboristerie (SYNAT).

Il en est de même pour les acupuncteurs non-médecins que nous avons aidés à lancer leur premier congrès.

À titre personnel, j’ai été cité dans le rapport des Miviludes de 2018. Cette “institution” obscure, soi-disant de lutte contre les sectes, sert surtout à combattre les idées qui ne plaisent pas aux autorités.

Toutes ces attaques cherchent à déstabiliser des scientifiques ou des thérapeutes honnêtes, dont le seul tort aura été de faire leur travail ou d’en faire la publication.

Notre travail, au sein de l’IPSN, aura été de les réunir, de les mettre en liens les uns avec les autres et de mieux faire connaître leur précieuse parole !

Car nous qui aimons la vie, qui aimons la nature et qui aimons la vérité, savons qu’un autre monde est possible.

Le combat continue.

 

Le monde libre réuni

 

Pour réunir ces scientifiques de renom, aux combats nécessaires, nous avons créé le Congrès international de santé naturelle (CISN).

En 2018, nous organisons la 4e édition à Marseille, les 8 et 9 décembre 2018.

Depuis le départ, c’est 3000 personnes qui se réunissent pour suivre et découvrir les travaux présentés par les plus grands noms de la santé naturelle.

Ainsi, le public découvre des travaux inédits.

Ainsi, les chercheurs présentent leurs recherches devant l’audience qu’il mérite, c’est-à-dire un public respectueux, chaleureux, critique s’il le faut, toujours à l’écoute, exigeant et bienveillant… : vous !

Avec vous, nous avons recréé une agora libre !

Grâce à vous, il existe dans ce pays un lieu où l’expression scientifique :

  • n’est pas limitée par des dogmes,
  • n’est pas cachée par des lobbies ou des administrations,
  • n’est pas menacée par la pensée médicale dominante.

Aujourd’hui, nous souhaitons consolider ce travail.

Nous souhaitons également permettre à ceux qui n’ont pas nécessairement l’occasion de se déplacer de bénéficier aussi de tout ce savoir accumulé.

Nous souhaitons pouvoir vous associer plus encore à la bataille de l’information qui est en train de se jouer !

Cela pour protéger votre santé.

 

Une ignorance planifiée

 

Malheureusement, pour des raisons économiques ou politiques, il semble qu’une partie de l’élite mondiale, celle qui dirige les grands groupes industriels et les États préfère que les citoyens restent dans l’ignorance.

Cette tendance est très marquée dans le domaine de la santé.

Ce n’est, du reste, pas une surprise. Les grandes firmes pharmaceutiques ont tout intérêt à ce que vous viviez longtemps en mauvaise santé.

Elles s’assurent ainsi :

  • que vous consommiez des médicaments à vie : statines, antihypertenseurs, antidiabétiques, antidépresseurs, anti-inflammatoires, etc. La liste n’en finit pas. La plupart des personnes âgées prennent 5 à 10 médicaments par jour. Dans les zones bleues, où elles vivent 20 ans de plus, elles en prennent… 0 ;
  • que vous reveniez très régulièrement chez votre médecin ou à l’hôpital. Les médicaments créent des carences, des effets secondaires, parfois des maladies. Plus vous en consommez, plus vous aurez de chance de consulter des spécialistes. Vous êtes tenus en laisse ;
  • que vous utilisez les machines achetées au prix fort à l’hôpital. Un mammographe coûte des centaines de milliers d’euros, voire des millions. Il faut des années et des milliers de visites de patients à l’hôpital ou en clinique pour rentabiliser la machine… Une simple caméra thermique, qui coûte 25 000 euros, permettrait de faire les mêmes tests sans compresser les seins des patientes, sans les stresser inutilement avec l’attente à l’hôpital. Partagé entre plusieurs médecins de ville, ce coût serait assez facile à assumer.

Combien de métiers existent aujourd’hui parce que la population est malade ?

Nous sommes dans une véritable maladocratie !

Tout est fait pour que la population soit tenue écartée des savoirs qui lui permettrait d’être libre.

Le choix de santé des puissants

De leur côté, les chefs d’État, les grands industriels et les puissants n’hésitent pas à se soigner avec les traitements naturels qu’ils interdisent aux autres :

  • François Mitterrand, ancien président de la République, s’est soigné avec les traitements développés par le chercheur Mirko Beljanski. Mais il l’a laissé se faire condamner par l’ordre des médecins pour avoir mis en avant ce même traitement !
  • Le chiropracteur Jean Paul Pianta, intervenu lors de notre 3e Congrès international de santé naturelle, est prisé de très nombreux chefs d’États qui utilisent ses services mais ne font rien pour que la chiropraxie soit reconnue dans leurs pays.
  • De nombreuses stars ou personnalités américaines retardent la vaccination de leurs enfants, voire ne les font pas vacciner (7). Bill Gates, promoteur des grandes campagnes de vaccination dans le monde aurait également retardé la vaccination de ses enfants (8).
  • L’ancien Président des États-Unis Bill Clinton a pour médecin personnel le Dr Dean Ornish (9) chantre des médecines naturelles et de la nutrition en particulier. Ce médecin des stars américaines donne régulièrement des conférences chez Google…

Ce ne sont là que quelques exemples connus.

En réalité, en y regardant de plus près, entre la manière dont se soignent les responsables politiques, les juges, les médecins et ce qu’ils permettent aux autres de faire, il existe un réel fossé.

Parce qu’ils sont bien informés, ils choisissent la santé naturelle, pourquoi ne feriez-vous pas le même choix ?

 

Qu’est-ce qu’avoir accès à la bonne information ?

 

Pour rester en bonne santé, aujourd’hui, il faut avoir accès à la “bonne” information.

Il faut :

  • connaître les bons produits naturels que l’on peut utiliser pour se soigner ;
  • être au courant des dernières menaces environnementales et industrielles qui pèsent potentiellement autour de nous ;
  • pouvoir communiquer avec les chercheurs indépendants ;
  • rencontrer des thérapeutes bien formés, capables de se remettre en cause et d’apporter aux patients des solutions à la pointe de la santé naturelle ;
  • être en lien avec les réseaux nationaux et internationaux qui défendent les droits des patients et la recherche libre ;
  • connaître les traitements naturels efficaces et avoir accès aux professionnels de santé qui sauront les appliquer ;
  • découvrir toutes les méthodes de prévention utiles qui pourront vous épargner d’avoir à subir les maladies de civilisation, véritable épidémie de notre époque : cancer, Alzheimer, Parkinson, etc.

Tout cela n’est possible que si l’on sort des sentiers battus pour prendre sa santé en main.

Et ce n’est pas toujours facile.

 

Le renforcement du contrôle de l’information par l’État et les lobbies

 

Les autorités font tout pour vous laisser dans l’ignorance :

  • elles vous cachent les véritables résultats obtenus par les scientifiques indépendants ;
  • elles se battent pour surveiller au mieux l’information qui vous est adressée.

Petit à petit, un contrôle de plus en plus insidieux et violent de la population est en train de se faire à travers :

  • Les agences de santé, qui répètent inlassablement ce que leur demandent de dire les laboratoires pharmaceutiques. Parfois, elle se contentent de figer dans le marbre de vieilles doctrines que le reste du monde a abandonné. Prenez l’exemple du cholestérol. En dépit des nouvelles recommandations des cardiologues américains qui innocentent le cholestérol alimentaire, les médecins en France continuent la chasse au cholestérol chez leurs patients en prescrivant des statines à tour de bras !
  • Les facultés de médecines et de pharmacie où les étudiants sont désormais tenus de faire un stage sanitaire pour lesquels ils sont formés par des enseignants aux ordres. Ils doivent ensuite montrer pendant 3 mois qu’ils sont capables de distiller “la bonne information” sur la vaccination en particulier, auprès du public, dans les écoles, les entreprises, les maisons de retraite et autres “milieux” de vie.
  • La pression des ordres exercée sur les médecins et les pharmaciens qui ne peuvent plus rien faire sans risquer de se faire retoquer par ces juridictions d’exception, aussi rigides que injustes. Cette injustice est marquée par le fait que les médecins ou les pharmaciens sont bien plus poursuivis que défendus par leur ordre. Du reste, sont-ils jamais défendus ? Le plus souvent, la justice classique doit rétablir le bon équilibre des forces entre les plaignants, c’est-à-dire l’ordre ou la sécurité sociale, et l’accusé.
  • Les médias conventionnels. Ils tous tenus par de gros annonceurs ─ dont l’industrie pharmaceutique. C’est pour cela que leurs articles vont tous dans le sens de la médecine conventionnelle. Il est rarissime qu’ils osent la moindre remise en cause du système de santé. Lorsqu’ils parlent des enjeux liés aux médicaments, aux opérations inutiles dans les hôpitaux ou aux nouvelles maladies, c’est que le scandale a déjà éclaté et qu’il n’a pas pu être étouffé.
  • Le rapprochement entre big data et big pharma : le groupe Google s’est rapproché de Sanofi dans le cadre d’une joint-venture pour proposer au public des traitements contre le diabète. Leur idée ? Contrôler en permanence les données en provenance des patients pour pouvoir les soigner au mieux. Google collecte les données, Sanofi distribue les médicaments (10) … Quelle vision d’avenir ! Et si plutôt on apprenait à nos enfants comment ne pas développer le diabète créé (pour le type II) exclusivement par la malbouffe, la pollution et les perturbateurs endocriniens ?
  • La notion de “fake news” ou fausse information qui érige les autorités morales du moment. Ce sont les journalistes, la presse officielle, les médias sociaux autorisés. Ils sont supposés détenir l’unique vérité, celle qui est bonne pour vous faire consommer davantage !

 

250 experts pour vous conseiller

 

Face à cette déferlante de moyens mis en place par les puissants, nous nous sommes organisés pour résister.

Cela passe par la production d’une contre-information.

Notre action passe par :

  • la lettre gratuite que vous recevez régulièrement où nos experts ont la parole quand ils le souhaitent ;
  • l’ensemble des événements que nous lançons régulièrement : conférences, congrès des herboristes, Congrès internationaux de santé naturelle… ;
  • les pétitions sur les sujets urgents du moment ;
  • les vidéos de nos conférences, réunies dans une plateforme dédiée (vidéo-santé-naturelle.eu).

À tout cela, nous avons décidé d’ajouter une pierre de taille : une revue pour que les experts s’invitent chez vous.  

C’est une nouvelle revue où nos scientifiques, médecins, herboristes, acupuncteurs, ostéopathes, psychologues, naturopathes et thérapeutes en général, pourront prendre la parole.

Nous les avons consultés. Ils sont très nombreux à avoir accepté l’idée de participer à l’élaboration de cette revue qui sera absolument unique.

En tout, ce sont plus de 250 experts qui se mobilisent pour vous parler de leurs disciplines et vous apporter leurs meilleurs conseils pour votre santé.

Le meilleur du Congrès international de santé naturelle sera entre vos mains.

Compte-tenu de la masse d’information que tous ces travaux représentent, nous sélectionnons pour vous l’information :

  • la plus pertinente,
  • la plus à jour,
  • et la mieux documentée qui soit dans le domaine de la santé naturelle.

Nous avons appelé cette revue La Gazette de la Santé Naturelle.

 

Pourquoi la “Gazette” ?

 

Lors d’une réunion avec différents experts, nous avons débattu de la question du titre de la revue. Le terme de la “Gazette” l’a emporté.

Pourquoi ? Parce que nous vous proposons une revue :

  • qui est sérieuse comme la Gazette du Palais chez les juristes…
  • et légère comme la Gazetta dello Sport chez les amoureux du sport en Italie !

L’idée est de vous proposer un format efficace.

Il est facile à lire, facile à partager ou à emporter.

Il a tout de la mini-jupe, suffisamment court pour susciter l’envie, suffisamment long pour couvrir l’essentiel !

Nous y avons mis notre art et la science de nos experts !

Cela valait bien une Gazette !

 

Une revue de référence…

 

Vous l’aurez compris, la revue que nous vous proposons reprend les travaux des chercheurs les plus libres de notre temps.

Sans les conflits d’intérêts qui gangrènent notre société, ils seraient nombreux à pouvoir postuler au prix Nobel.

C’est donc un journal qui s’appuie sur de sérieuses et authentiques études, ainsi que des équipes reconnues pour leur fiabilité.

 

… et agréable à lire

 

Le sérieux du sujet, la qualité de la recherche ne doivent pas prendre le pas sur l’accessibilité de l’écriture ou de l’information.

La Gazette est rédigée dans une langue agréable, claire et accessible à tous !

Tous les mois vous allez recevoir un numéro structuré de manière simple et didactique.

Chaque numéro comprend :

  • un dossier approfondi rédigé ou relu par un scientifique de notre réseau ;
  • l’interview d’un expert ;
  • un ou deux protocoles de soins associés au thème abordé ;
  • une ou deux recettes de cuisine bonnes pour votre santé.

 

Commandez votre liberté !

 

Grâce à la Gazette, vous accéder facilement à une information qualitative que vous ne trouverez pas ailleurs.

Elle vous permet aussi d’accéder aux travaux de chercheurs indépendants qui, en dépit des attaques qu’ils subissent, continuent envers et contre tout à œuvrer pour l’humanité.

En vous abonnant à la Gazette, vous vous offrez un espace de liberté et un pont vers la santé.

Les chercheurs qui s’expriment dans la revue n’ont rien à vendre. Ils ont une information à donner. Cela fait toute la différence.

 

Une offre de lancement à 50 %

 

Il va sans dire que les informations que nous vous proposons à travers la Gazette de la Santé Naturelle sont d’une valeur inestimable !

Pour autant, nous souhaitons réellement que cette information soit diffusée au plus grand nombre.

Nous souhaitons également vous remercier pour votre fidélité, vous qui nous suivez depuis tant d’années, qui avez participé à tant de nos combats et sans qui toute cette aventure n’aurait jamais pu voir le jour.

Nous avons donc concocté une offre irrésistible destinés à tous nos lecteurs.

Cela commence par une réduction immédiate de 50 % au moment de votre abonnement.

Mais attention. Compte tenu du caractère exceptionnel et exclusif de cette offre, je ne peux pas la maintenir très longtemps.

Elle n’est valable que 10 jours.

Ce qui fait que, pendant dix jours, la Gazette de la Santé Naturelle ne vous coûtera que 19 € pour un abonnement d’un an, soit douze numéros.

Vous pouvez vous inscrire maintenant ; vous recevrez un accès immédiat à vos cadeaux, tous offerts en plus de votre abonnement.

 

Recevez gratuitement La Lettre de La Gazette

 

Le meilleur est peut-être encore à venir.

Associée à votre revue, vous recevrez par mail la Lettre de La Gazette.

Tous les mois, cette lettre vous présente le contexte dans lequel le numéro du mois a été écrit, les références qui ont servi à constituer le numéro et le courrier des lecteurs du mois précédent.

Vous y trouverez par ailleurs la version électronique de votre numéro du mois.

Vous pourrez ainsi facilement télécharger et partager autour de vous ou avec votre médecin votre revue.

À travers La Gazette de la Santé Naturelle, vous avez la possibilité de poser toutes vos questions aux experts qui ont rédigé les dossiers et vous obtiendrez des réponses à toutes vos questions !

En tant qu’abonné à La Gazette de la Santé Naturelle, vous recevrez en cadeau le numéro en cours de La Gazette de la Santé Naturelle en format électronique.

Ce sera votre premier cadeau. Vous pourrez le télécharger immédiatement à partir de votre mail de confirmation d’abonnement.

 

Cinq cadeaux supplémentaires pour accompagner votre abonnement !

Afin d’accompagner votre abonnement, nous avons décidé de vous offrir des cadeaux qui vous donneront accès aux b.a.-ba de la santé !

Les pistes que nous vous proposons sont une véritable alternative aux approches conventionnelles.

Elles vous permettent, en effet, de prendre durablement votre santé en main. Vous aurez à votre disposition le strict minimum pour éviter les maladies, voire les accompagner si vous êtes déjà malade.

Pour cela, les deux priorités que nous vous proposons sont :

 

► de découvrir le remède de base qui vous aidera dans toutes les situations délicates puisqu’il permet de soulager en tout ou partie la fatigue, la douleur et le stress.

Or, une maladie est toujours un stress. Elle provoque souvent de la fatigue et il arrive qu’elle puisse causer des douleurs.

Ce remède, peut-être l’avez-vous deviné, c’est la vitamine C.

Nous vous avons préparé deux dossiers qui permettent de mieux comprendre en quoi c’est à la fois un complément alimentaire très utile au quotidien, et un traitement efficace, absolument nécessaire lorsque l’on est malade.

 

de prendre soin de votre alimentation et de votre mode de vie. C’est à la fois simple et pas si facile. Mais c’est par là qu’il faut commencer. Surtout, pour y parvenir, le tout est de disposer des solutions les plus adaptées.

 

Cadeau n°1 : Le numéro en cours de La Gazette de la Santé Naturelle :

Cadeau-no1-CISN

Vous recevrez un deuxième cadeau : le dossier La révolution vitamine : vitamine C à haute dose, le co-traitement qu’il vous faut. Vous y aurez accès directement dans votre mail de confirmation d’abonnement.

Cadeau n° 2 : Dossier La Révolution vitamine C : vitamine C à haute dose, le co-traitement qu’il vous faut !

On confond parfois la supplémentation en vitamine C et le traitement à haute dose. Cela n’a rien à voir.

Si vous avez un cancer ou une maladie infectieuse, vous aurez intérêt à trouver un médecin prêt à tenter les hautes doses de vitamine C.

La mise en place est assez simple, mais il s’agit tout de même d’un traitement médical susceptible de créer certains désagréments.

Car les doses concernées sont considérables : il s’agit de 10 ou 20, voire 50 grammes de vitamines C par jour ! Ce sont des doses de cheval.

Et pourtant ce traitement, comme vous le verrez dans ce dossier, a fait ses preuves.

Vous découvrirez :

  • Quelles sont les formes de vitamine C les plus efficaces,
  • Comment vous les procurez,
  • Quels thérapeutes seraient susceptibles de vous aider

Vous aurez également des arguments à montrer à votre médecin pour le convaincre de vous aider dans la mise en place de ce traitement.

Vous y trouverez notamment les coordonnées de différents spécialistes américains et français que vous pourrez dès lors aisément consulter.

Ce dossier est vendu au prix de 15€, mais vous est offert à l’occasion de ce lancement.

Vous recevrez un troisième cadeau : le dossier La vitamine C redécouverte. Vous y aurez accès directement dans votre mail de confirmation d’abonnement.

 

Cadeau n° 3 : Dossier La vitamine C redécouverte

Ce dossier est essentiel pour mieux connaître la vitamine C et dépasser les idées reçues qui l’accompagnent.

Si la vitamine C peut être utilisée comme traitement pour certaines maladies et en particulier les cancers ou les maladies infectieuses, elle peut plus simplement servir en prévention.

Dans ce cas, on préconise une prise régulière moins dosée.

1 ou 2 grammes par jour pris en poudre peuvent d’être d’un grand secours au quotidien et vous aider à retrouver une forme optimale pour tous les projets que vous avez à mener !

Si vous souhaitez mener une vie pleine, en profitant d’un métabolisme en parfait état de marche, alors ce dossier est pour vous !

Vous saurez tout pour vous supplémenter en vitamine C au quotidien.

Et ce n’est pas tout.

Vous recevrez encore un quatrième cadeau : la vidéo Diète méditerranéenne par le Dr Michel de Lorgeril.

Vendue au prix de 10€, cette vidéo vous est offerte avec votre abonnement. Vous pourrez la télécharger directement à partir de votre mail de confirmation.

 

Cadeau n°4 : Vidéo du Dr Michel de Lorgeril sur la diète méditerranéenne

Nous sommes particulièrement soucieux de bien vous accueillir à l’occasion de votre abonnement à La Gazette de la Santé Naturelle.

Nous espérons qu’elle va révolutionner votre vie, comme elle a déjà changé la nôtre !

En quatrième cadeau, nous vous proposons de découvrir une vidéo de la conférence donnée par le Dr Michel de Lorgeril sur la diète méditerranéenne.

Vous découvrirez comment adapter votre diète méditerranéenne aux enjeux de notre temps, notamment sur le plan environnemental.

Pour passer de la théorie à la pratique, nous vous offrons en cinquième cadeau, un livre de recettes de cuisine pour vous concocter des plats de Méditerranée.

Cadeau n°5 : Le livre Recettes de Méditerranée

 

Vous recevrez le livre offert Recettes de Méditerranée au troisième mois de votre abonnement.

Vous découvrirez dans ce livre plus de cinquante recettes issues de l’art culinaire de tout le bassin méditerranéen.

Parmi tous les régimes alimentaires bénéfiques pour la santé, la diète méditerranéenne est celui qui a le plus fait ses preuves.

Nous avons sur cette alimentation un recul de plus de 35 siècles !

C’est celle qui correspond le mieux (pour la plupart des francophones) à nos habitudes alimentaires ou à celle de nos grands-parents.

C’est aussi, par voie de conséquence, celle qui correspond le mieux à nos terroirs.

C’est donc la plus facile à adopter pour beaucoup d’Occidentaux.

 

Notre offre est valable 10 jours !

 

Voilà des mois que nous travaillons sur la parution de La Gazette de la Santé Naturelle.

Autant nous souhaitons ardemment vous voir vous joindre à cette nouvelle aventure, autant il ne nous est malheureusement pas possible de maintenir une telle offre très longtemps

Nous allons la maintenir aussi longtemps que possible, soit 10 jours.

 

Vous ne prenez aucun risque

 

Une information supplémentaire : cet abonnement ne vous engage à rien.

Vous ne prenez aucun risque car pendant un mois, si vous n’êtes pas plus que satisfait de votre choix, vous pourrez demander à être intégralement remboursé(e), sans qu’on vous pose la moindre question.

N’oubliez pas qu’en vous abonnant aujourd’hui, vous bénéficiez d’une réduction exceptionnelle de 50 % par rapport au prix normal

Vous bénéficiez également de cinq cadeaux pour une économie totale de 65,75 €.

 

Récapitulatif !

 

Pour une somme modique (19 € au lieu de 39 €), soit à peine un repas bio au restaurant, vous bénéficiez :

  • d’un abonnement d’un an à La Gazette de la Santé Naturelle ;
  • d’un abonnement gratuit à La Lettre de La Gazette contenant le courrier des lecteurs
  • du cadeau n° 1 : Votre numéro du mois en cours de La Gazette de la Santé Naturelle au format pdf ;
  • du cadeau n° 2 : La révolution vitamine C : un dossier complet et gratuit sur les traitements
  • du cadeau n° 3 : La vitamine C redécouverte : un dossier complet et gratuit sur l’utilisation de la vitamine C au quotidien d’une valeur de 10 euros ;
  • du cadeau n° 4 : Diète méditerranéenne par le dr Michel de Lorgeril : une vidéo gratuite d’une valeur de 10 euros ;
  • du cadeau n° 5 : Recettes de Méditerranée : un livre gratuit de 50 recettes de cuisine méditerranéenne pour accompagner votre premier numéro de La Gazette de la Santé Naturelle sur la diète méditerranéenne, d’une valeur de 10,5 euros ;
  • soit, une économie de 65,75 euros !

C’est une offre unique à ne pas rater qui est accessible à absolument tout le monde !

N’hésitez pas une seconde et allez-y :

Je vous remercie de votre attention et espère pouvoir vous souhaiter, dans quelques minutes, la bienvenue parmi les abonnés à la Gazette de la Santé Naturelle.

Bienvenu dans le monde libre !

Naturellement vôtre,

Augustin de Livois

 

PS : Si vous souhaitez aller plus loin et participer pleinement à nos projets, nous vous proposons une dernière option.

Vous pouvez prendre un abonnement de soutien.

Celui-ci vous permet de soutenir toutes nos actions et notamment :

  • la réalisation de congrès de santé pour le grand public ;
  • le lancement de campagnes de sensibilisation sur des sujets ignorés des médias conventionnels ;
  • l’animation d’un réseau d’experts indépendants qui vous livreront des données et des études libres ;
  • le soutien de médecins ou de thérapeutes attaqués ;
  • le maintien d’une lettre gratuite régulière sur tous les sujets de santé qui vous intéressent.

Cet abonnement de soutien nous donne les moyens d’aller encore plus loin dans la production d’une contre-information.

Vous aurez toutes les clés en main pour vous soigner autrement.

Sources :

 

  • http://www.ageofautism.com/2018/05/gates-foundation-buys-cochrane-collaboration-group.html
  • http://healthimpactnews.com/2016/gates-foundation-funding-global-vaccine-program-more-powerful-than-government/
  • Global Alliance for Vaccine and Immunization
  • http://www.who.int/immunization/global_vaccine_action_plan/fr/
  • http://www.who.int/immunization/policy/sage/en/
  • http://www.newsweek.com/foreign-funding-threatened-india-modi-crackdown-intensifies-587303
  • http://ahrp.org/andrew-wakefield-md/
  • http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/02/25/gardasil-la-revue-arznei-telegramm-rejette-le-vaccin-pour-ef.html
  • http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/08/31/sanofi-s-allie-avec-google-dans-la-lutte-contre-le-diabete_4741692_3234.html
  • http://www.healthy-life-years.eu
  • http://www.santepublique-editions.fr/objects/Effets-du-compteur-LINKY-sur-la-sante-humaine-a-l-attention-du-corps-medical.pdf
  • http://www.slate.fr/story/70329/jerome-cahuzac-argent-labo-industrie-pharmaceutique
  • http://www.slate.fr/story/92231/ecoles-enfants-stars-hollywood-vaccination
  • https://www.20minutes.fr/societe/2222743-20180217-bill-gates-origine-campagnes-vaccination-mondiales-refuse-vacciner-propres-enfants
  • https://www.huffingtonpost.com/2014/04/24/bill-clinton-diet_n_5208245.html
  • http://www.lemonde.fr/economie/article/2015/08/31/sanofi-s-allie-avec-google-dans-la-lutte-contre-le-diabete_4741692_3234.html